ACCAGRIMAG

Le projet « Adaptation au Changement Climatique de l’Agriculture du Maghreb » (ACCAGRIMAG) est financé par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et l’Agence Française de Développement (AFD). Les maîtres d’œuvre de ce projet sont l’Agence pour le Développement Agricole, La Direction Financière du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et les Directions Régionales de Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Le projet vise à :

01Améliorer et diffuser les connaissances sur les impacts du changement climatique en agriculture afin, de renforcer les capacités des acteurs agricoles (petits exploitants, organisations professionnelles, services techniques, agroindustriels, assureurs, etc.) à évaluer les risques et intégrer des mesures d’adaptation dans leurs stratégies et leurs pratiques ;

02Accroître les capacités de résilience des systèmes de cultures pluviales, par l’expérimentation et la diffusion de technologies innovantes d’adaptation au changement climatique ;

03Définir des modèles de gestion efficace du risque de sécheresse, par le produit d’assurance dans un contexte de changement climatique.

Le projet ACCAGRIMAG se décline en 3 Composantes opérationnelles :

Amélioration et diffusion des connaissances sur les impacts du changement climatique en agriculture et les mesures d’adaptation à mettre en œuvre. Il s’agira d’améliorer la connaissance des risques liés au changement climatique et d’en favoriser l’anticipation en diffusant des outils et des compétences à destination des opérateurs de terrain et de l’assurance, dans les 3 régions d’intervention du Programme d’Appui au Pilier II du Plan Maroc Vert (PAPMV) financé par l’AFD.

Expérimentation et diffusion de technologies innovantes. Il s’agira d’accroitre les capacités de résilience des systèmes de cultures pluviales, par l’expérimentation et la diffusion de technologies innovantes d’adaptation au changement climatique. Il s’agira également de diffuser les pratiques agricoles existantes, permettant de conserver et d’améliorer la productivité des sols dans un contexte d’aridification croissante du climat, par l’expérimentation en milieu paysan. Plusieurs types de technologies d’agriculture de conservation pourront être testés par les petits et moyens agriculteurs.

Définition de modèles de gestion efficace des risques climatiques. Il s’agira de tester au Maroc la faisabilité d’une assurance du risque de sécheresse, à partir d’une méthode indicielle qui viendrait en complément ou en substitution de l’assurance « Multirisque Climatique », pour les céréales et légumineuses, qui a été mise place en 2011 dans le cadre d’un Partenariat Public Privé. Le développement des outils d’analyse, de suivi et de pilotage du risque par la télédétection spatiale constitue l’axe central et innovant de cette composante. Le projet étudiera par ailleurs les modalités permettant de rendre l’assurance incitative pour l’adoption de pratiques climato-résilientes d’une part et d’autre part d’expliciter l’impact de l’adoption des pratiques sur l’exposition au risque, donc sur la viabilité financière du système assurantiel dans un contexte de risques hydro-climatiques croissants.

Ce projet est financé par